Mot du 7 novembre

Bien chers paroissiens,Si nous sommes confinés, le Christ lui ne l’est pas ! Il nous appelle, il nous invite à vivre ce temps avec lui… Les catéchèses du mercredi de notre pape François ont pour thème la prière… Quelle belle coïncidence… En effet, ce temps de confinement peut être vécu comme un temps de retraite avec le Christ. Vous trouverez ci-dessous un extrait de la catéchèse de ce mercredi. C’est à méditer… et à mettre en pratique.Ce temps de confinement peut nous laisser un peu plus de temps pour lire… Pourquoi ne pas en profiter pour lire la dernière encyclique de notre pape : Fratelli tutti -Tous frères… Si, bien entendu, nous sommes contraint à vivre les Messes par des moyens virtuels, nous pouvons toujours les vivre de manière bien réelle en nous unissant au sacrifice du Christ… et en le présentant au Père en communion avec les prêtres qui continuent de célébrer l’Eucharistie… Ce dimanche, vous pourrez, si vous le souhaitez, suivre la Messe célébrée par notre évêque à 10h00. Elle sera retransmise en direct sur la chaîne Youtube du diocèse, ainsi que sur sa page Facebook. A la même heure, je célèbrerais la Messe à toutes vos intentions, de manière privée, à Reynès. Hier le conseil d’état a étudié le recours fait par nos évêques pour réclamer la liberté de culte. Ce der-nier devrait donner sa réponse d’ici cette fin de semaine : donc probablement demain ! Prions pour qu’enfin la célébration de la Messe soit reconnue comme essentielle pour notre vie ! Bien entendu, nous vous tiendrons au courant, en fonction du verdict de ce que nous pourrons mettre en place.Je sais que certains disent : mais pourquoi vouloir reprendre le culte, n’est-il pas plus important de protéger la santé de tous…? C’est vrai, mais en même temps, il faut vivre corporellement et spirituellement et savoir peser les risques. En l’occurrence, il est bon de savoir que le Conseil scientifique, lors de sa préconisation du 26 octobre au gouvernement, écrivait : «les lieux de culte pourraient rester ouverts, à condition qu’ils respectent les protocoles sanitaires stricts contractualisés.». Avis que, cette fois, le gouvernement n’a pas jugé nécessaire de retenir. Pourquoi ?Ceci dit, quoiqu’il en soit, restons unis dans la prière.Je demande au Seigneur de vous bénir et de vous garder dans son Amour.